La vérité sur l’industrie québécoise des produits pour vapoteurs

L’industrie québécoise des produits pour vapoteurs est une industrie consciente que vapoter n’est pas banal. C’est pourquoi elle demande que les produits pour vapoteurs ne soient disponibles qu’en boutiques spécialisées et accessibles uniquement aux personnes de 18 ans et plus.


Mais que se passe-t-il?

L’éclosion de maladies pulmonaires graves liées au vapotage des dernières semaines est reliée aux produits achetés sur le marché noir *… ça, c’est ce que nous savons.
Mais que sait-on réellement au sujet de la fabrication des produits pour vapoteurs disponibles sur le marché québécois?

Mais que se passe-t-il?

Nous ne parlons pas des produits achetés en ligne ici car il est beaucoup trop difficile d’en connaître la provenance. La loi québécoise interdit d’ailleurs la vente en ligne de produits pour vapoteurs.

 

Qu’en est-il des produits achetés dans les commerces ayant pignon sur rue tel que l’exige la loi québécoise ?

Ces boutiques se doivent de faire parvenir une déclaration intitulée : « point de vente de cigarette électronique » au Ministre de la santé. Ces boutiques reçoivent régulièrement la visite d’inspecteurs ayant pour mandat de s’assurer de la conformité de l’endroit et des produits sur place…

 

Au Québec, le vapotage est déjà régi par des lois et des règlements.


Le Canada a lui aussi une loi 

Une loi encadrant la fabrication, l’étiquetage, la promotion et la vente de produits pour vapoteurs est déjà mise en place par le gouvernement fédéral. Une loi qui fait la liste des ingrédients, des additifs et des arômes interdits dans la composition des produits pour vapoteurs. Les inspecteurs mandatés par Santé Canada détiennent les pouvoirs nécessaires afin de prélever des échantillons, d’effectuer des analyses, de prendre des mesures, examiner et reproduire toute données imprimées ou informatiques qui touche les produits pour vapoteurs et leurs émissions et, saisir les produits qui contreviennent à la loi. Et ils le font très bien.

 

* Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, la majorité des patients rapportent un historique d’usage de produits contenant du THC (https://www.cdc.gov/tobacco/basic_information/e-cigarettes/severe-lung-disease.html).